Quand le passé vous hante

Rien ne va plus dans votre monde. Vous vous disputez avec tout le monde, vous vous sentez incompris, vous allez d’échec en échec, vous êtes persuadé d’appartenir au clan des perdants… Tout ce qui se passe actuellement dans votre vie est vraisemblablement le résultat de ce que vous avez vécu auparavant.

Le passé façonne les tempéraments

Les scientifiques, dont les psychologues, s’accordent à dire que l’hypersensibilité d’une personne est le résultat combiné de plusieurs facteurs : la génétique, l’environnement dans lequel le sujet a passé son enfance, les événements qui se sont déroulés dans sa vie passée. Cet exemple sur le cas des personnes hypersensibles illustre l’idée que l’histoire personnelle d’un individu affecte sa personnalité. Elle conditionne son état psychologique et mental. Elle contribue à la formation de ses traits de caractère. Les individus qui ont subi un violent choc psychologique et un traumatisme émotionnel lourd font souvent face à des blocages émotionnels et psychologiques. Ils ressentent de la colère, de la tristesse, de la mélancolie. Ils sont angoissés, pessimistes, défaitistes. Pour pouvoir vivre « normalement », sans être handicapés par leurs problèmes psychiques, ces personnes ont besoin d’une libération émotionnelle. Cette démarche est expliquée sur https://www.emotions-detox.fr/. L’un des objectifs de ce déblocage est de guider la « victime » vers une meilleure gestion de ses émotions.

La notion de karma

Le karma est ce que l’on pourrait traduire par « un retour de manivelle ». Ce concept illustre bien cette histoire d’un passé qui hante l’existence présente. Le principe est d’une déconcertante simplicité : chacun de vos actes aura une répercussion sur votre vie future. Ce sont ces répercussions qui vont définir votre destinée. Pour ne pas avoir à subir un mauvais karma, il est nécessaire d’agir avec bonté, amabilité et bienveillance. L’effort que l’on fournit pour être sans cesse une personne bien n’est pas sans conséquence : il nous ouvre les portes d’une vie de bonheur, aussi bien matérielle que psychique et physique. C’est ce que l’on appelle un bon karma.

 

 

 

Le destin subi

Pour la psychothérapie, il y a deux types de destin, ou plutôt, de destinée : celui que l’on subit et celui que l’on choisit. Une personne subit son destin lorsqu’elle laisse le passé influencer ses choix, ses pensées, son attitude, sa façon d’être. Si ce passé n’est pas reluisant, alors il y a de forts risques que la destinée de cette personne soit mauvaise. Pour ne plus avoir à subir cette destinée, la libération émotionnelle est souvent nécessaire. Il faut se lancer dans un déblocage émotionnel. Le destin est également subi lorsque l’on ne cherche pas de cause rationnelle à ce qu’il se passe dans sa vie : on a tendance à l’attribuer à la malchance et à accepter son sort avec défaitisme. On se résigne. Le destin choisi est celui dans lequel le passé n’a pas du tout d’emprise sur les actes d’une personne. Ici, l’individu est clairement dans un registre, dans un état d’esprit positif. Une personne qui subit son destin peut toujours, à un moment, se réveiller et décider de choisir son destin. Elle met alors fin à ce passé qui hante son parcours de vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *